Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

lundi 21 mai 2018

"Hier encore, c'était l'été" de Julie de Lestrange

Infos pratiques :

Maison d'édition : Le Livre de Poche
Prix : 7.90 euros
Nombre de pages : 378

Synopsis :

Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l'enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en  toute innocence. Mais, lorsqu'à vingt ans, la vie les rend, la chute est brutale.
En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. A travers les drames subsistent alors l'amitié, les fous rires et les joies. Et l'amour, qui les sauvera.

Tendre portrait d'une époque, Hier encore, c'était l'été est un roman optimiste qzu accroche le coeur pour ne plus le lâcher. C'est l'histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de peines. C'est surtout l'histoire de la vie et d'une bande d'amie dont on voudrait faire partie.

vendredi 18 mai 2018

"La Légende des Quatre (tome 1) : Le Clan des Loups" de Cassandra O'Donnell

Infos pratiques :

Maison d'édition : Flammarion Jeunesse
Prix : 15 euros
Nombre de pages : 352

Synopsis :

Ils sont quatre, héritiers de leurs clans... Ils doivent s'unir pour survivre.
Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l'héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix.
Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tributs ?




dimanche 13 mai 2018

"La boîte à musique" (tome 1) de Gijé et Carbone

Infos pratiques :

Maison d'édition : Dupuis
Prix : 15.50 euros
Nombre de pages : 56

Synopsis :

Pour son 8ème anniversaire, Nola reçoit un magnifique cadeau : la boîte à musique de sa maman Annah. Quelle mélodie enchanteresse !
Mais à y regarder de plus près, une petite fille gesticule à l'intérieur et appelle au secours... En suivant ses instructions, Nola rapetisse et entre dans la boîte à musique.
Elle découvre alors Pandorient, un monde fabuleux mais aussi dangereux....



vendredi 11 mai 2018

"La Combe aux Loups" de Lauren Wolk

Infos pratiques :

Maison d'édition : Ecole des loisirs
Traductrice : Marie-Anne de Béru
Prix : 15.50 euros
Nombre de pages : 300

Synopsis :

Elle n'a pas le choix, Annabelle. Pour se rendre à l'école avec ses deux petits frères, depuis la ferme où elle habite, elle doit traverser la combe aux Loups.
Tout le monde a oublié depuis longtemps pourquoi cet endroit de la forêt s'appelle ainsi. Mais il y rôde toujours des créatures un peu sauvages : Betty, une fille experte en mauvais coups, et Toby, un marginal, un silencieux, vétéran du premier conflit mondial. 
Aux Etats-Unis, en 1943, la guerre est une réalité lointaine. Mais un drame se prépare non loin d'Annabelle. Et quand on va avoir douze ans , on n'est pas encore très armé face aux mystères de la vie.

jeudi 3 mai 2018

"Bad Feminist" de Roxane Gay

Infos pratiques :

Maison d'édition : Denoël
Traducteur : Santiago Artozqui
Prix : 21.90 euros
Nombre de pages : 457

Synopsis :

Bad Feminist. Derrière ce titre ironique, Roxane Gay développe une réflexion révolutionnaire et bienvenue sur l'état actuel du féminisme. Lassée des prises de position parfois trop clivantes de certaines organisations féministes, et fatiguée d'entendre des femmes dire qu'elles ne sont pas féministes, elle rappelle que la défense de l'égalité des sexes ne dispense pas d'assumer ses contradictions : on peut aimer la télé-réalité, se peindre les ongles en rose et revendiquer le fait d'être féministe.

Bad Feminist regroupe ses chroniques initialement publiées dans The Guardian et sur le site The Rompus. Roxane Gay y parle de culture, de race, de sexe et de genre, de stéréotypes sur l'amitié féminine, en se fondant sur sa propre histoire de femme noire dans l'Amérique contemporaine. Le portrait qui émerge en filigrane est celui d'une femme au regard d'une incroyable justesse, aussi bien sur elle-même que sur notre société. Une société dans laquelle les produits culturels que nous consommons entretiennent bon nombre de stéréotypes qui finissent par nous définir.